mardi 3 avril 2012

Article sur le concert Au temps perdu


Daniel Péroine...Un Virtuose Au Temps Perdu... 24/03/12

Satriani, Steve Vai, John Petrucci ou encore Patrick Rondat...
Si ces noms résonnent en vous en terme de virtuosité, alors vous étiez des nôtres ce samedi 24 mars.
Daniel Péroine et ses acolytes nous auront transportés dans un florilège d'émotions musicales nourrit de précision, de technique où l'osmose des talents conjugués assure un savant mélange de Rock progressif et de Heavy Métal.
D'une écriture claire et intelligente,le jeu de guitares de Daniel Péroine a trouvé sans aucune ombre possible son public, qu'il soit profane ou professionnel !

Le tapping à huit doigts est une technique très délicate car contre nature pour un guitariste. En effet, la main gauche et la main droite agissent toutes les deux sur le manche dans un mouvement symétrique et donne l’effet d’une fluidité à la croisée du picking, du legato et du tapping classique. Les spécialistes de cette technique sont peu nombreux, on citera Jennifer Batten ou Stanley Jordan.

Les cheveux longs, une pose Rock n’Roll, les 8 doigts posés sur le manche…



Daniel Péroine laisse libre cours à une imagination sans limite, capable de transformer du déjà vu en quelque chose de personnel..
Jamais dans l'excès du "technique pour la technique" Daniel Péroine nous a permis  d' entrer  dans un univers mélodique où ses comparses ont pleine place pour s'exprimer également.

On notera également la joie exprimée des "Gentleman is Dead " qui ont ouvert la soirée Au temps Perdu, de partager la scène avec  un artiste tel que Daniel Péroine.


Territoire très particulier du high-tech "guitaristique".


entre profanes et spécialistes, Daniel Péroine aura gagné l'attention de tous.



Pour finir, un Grand MERCI aux Artistes qui nous ont offert une belle soirée Au Temps Perdu avec, une fois de plus, une nouvelle approche de la scène...
les deux formations : the Gentleman is Dead & Daniel Péroine


Merci au temps perdu, à The gentleman is dead et Thierry
J'étais accompagné de Joey Reiter, Adrien Kah et genguiz Gokaltay